Galerie photo

Monuments et Patrimoine local

L’Eglise Saint Saturnin

Construite en 1603, agrandie en 1656 et reconstruite en 1695, notre église de style baroque est située à l’entrée de notre village, lieu-dit l’Eglise. Elle est ouverte au visiteurs durant certaines périodes en hiver et tous les après-midis sauf le lundi en juillet et août. Vous pourrez également admirer en flânant dans le cimetière entourant l’église des couronnes mortuaires accrochées au mur de l’église ou de l’ancienne mairie. Au XXème siècle (selon nos sources), des femmes confectionnaient manuellement de petites fleurs qui, assemblées entre elles, formaient les couronnes. Les familles achetaient ces couronnes et les accrochaient au mur de l’église ou de l’ancienne mairie afin qu’elles ne soient pas abîmées par la neige l’hiver. Certaines sont encore protégées par un auvent en tôle les protégeant ainsi du vent et des intempéries.

La Chapelle Saint Pierre

Elle est située à côté du nouveau cimetière à l’entrée du village et elle est l’édifice le plus ancien du village (construite en 1483).

L’Oratoire de la Sainte Barbe

Au sommet du hameau de l’Eglise, près du ruisseau, il fut construit en 1722. Emporté par un éboulement de terre en 1859, il fut reconstruit en 1884 par les habitants du hameau.

L’Oratoire de la Tour

Nous n’avons malheureusement aucun témoignage sur la construction de cet édifice. En 1984, la commune l’a restauré à l’identique et les habitants du hameau ont offert une statue de la Vierge en bois pour orner la niche de l’oratoire.

La Chapelle Saint Joseph

Située à gauche en descendant le chemin du Four Vieux, elle fut fondée en 1672 par Gilbert DIDIER. Une habitation attenante à la chapelle fut construite afin de loger son recteur. En 1905, cette habitation servait de classe enfantine (5 à 7 ans).

Le Vieux Four ou Four Banal

Situé plus bas que la chapelle Saint Joseph, à droite du chemin et le long du ruisseau de la Ville, un vieux bâtiment abrite le four banal construit en 1665 où les habitants de Saint Sorlin d’Arves venaient pétrir et cuire leur pain à raison d’une fournée par mois. Un règlement avait été rédigé en 1882 (voir ce document lors d’une visite au musée). Après la 2ème guerre mondiale, le four n’a plus été utilisé.

La Croix des plâtres

Située au hameau de Pierre-Aigüe, elle a été construite en 1840 et elle fut déplacée pour le passage de route départementale.

La Chapelle Saint Jean Baptiste

Elle fut fondée en 1672 par Jean-Baptiste BERNARD. L’Association Saint Jean Baptiste a été créée pour sa restauration. Maintenant, cette association oeuvre pour toutes les chapelles de la commune.

La Chapelle Notre Dame de la Paix

Située au coeur du village des Prés Plans, cet édifice a été construit en 1671, terminée en 1672 par les habitants de ce village et enfin reconstruite par corvée en 1855.

La Croix de Fer

Elle est située au Col de la Croix de Fer, passage mythique du Tour de France cycliste.croix-de-fer

Taxe de séjour – déclaration de meublés de tourisme

La loi définit comme suit les champs d’application de cette taxe :
– Cette taxe est établie sur les logeurs, hôteliers et propriétaires qui hébergent des personnes non domiciliées dans la commune et qui n’y possèdent pas une résidence à raison de laquelle elles sont passibles de la taxe d’habitation (article L. 2333-41 du CGCT).
– Cette définition inclut les professionnels de l’hébergement ainsi que les particuliers qui louent à titre onéreux tout ou partie de leur habitation personnelle.
– Le redevable de la taxe de séjour forfaitaire n’est plus la personne qui séjourne sur le territoire de la commune, comme pour la taxe de séjour, mais la personne physique ou morale qui donne en location un bien.
(La facture de location doit donc s’entendre taxe de séjour incluse).

Toute personne souhaitant louer son appartement à la semaine est tenue d’en faire la déclaration à la mairie.
Voir formulaire ci-après.

dcm-taxe-de-sejour

circulaire-ministerielle-2015

formulaire-declaration-mairie

 

« Le petit dico du proprio », créé par le SIVAV, permet d’accompagner tous les loueurs de meublés de tourisme dans leur activité. Il reprend donc les principales obligations auxquelles chaque propriétaire doit se soumettre. C’est également un support d’information avec des conseils et des définitions en tout genre, permettant à tous les propriétaires de maîtriser au mieux leur activité.

le-petit-dico-du-proprio